Hypnose PNL IMO Brabant Wallon Belgique Wavre training et soin chez hypnose-pnl-brabant.be

traitement par l'hypnose, la PNL (Programation neuro linguistique), IMO( Intégration mouvements oculaires) en Brabant wallon des insomnies, arrêt tabac, maigrir, phobies, stress, timidité.

insomnies, arrêt tabac, maigrir, phobies, stress, timidité en brabant wallon belgique par la PNL, l'Hypnose ou ( Intégration mouvements oculaires )IMO

Hypnose PNL IMO Brabant Wallon Belgique Wavre training et soin chez hypnose-pnl-brabant.be

traitement par l'hypnose, la PNL (Programation neuro linguistique), IMO( Intégration mouvements oculaires) en Brabant wallon des insomnies,douleurs chroniques, arrêt tabac, maigrir, phobies, stress, timidité

les indications pour l'hypnose et la PNL sont très larges et reprennent insomnies, phobies, stress, timidité, dépenses diverses. les indications pour l'IMO et l'FEFT sont plus limitées et reprennent insomnies, arrêt tabac, maigrir, phobies, stress, timidité

L’hypnose de groupe, mécanismes et utilisation

Tous les hypnotiseurs ayant pratiqué l’hypnose pour et avec des groupes vous le diront, qu’elle soit dans un but thérapeutique ou dans un but de divertissement assumé, le fait de pratiquer l’hypnose en groupe a tendance à fortement augmenter la suggestibilité des personnes assistant à l’hypnose. 
Si beaucoup d'hypnotiseurs ont constaté cet effet, et si certains savent habilement s’en servir, la barrière d’une “ hypnothérapie de groupe “ n’est que rarement franchie avec l’hypnose, mais certains des plus grands noms reconnaissent l’utilité d’utiliser l’hypnose avec des groupes, y compris pour entamer ou prolonger ensuite une thérapie individuelle.


Avis de Milton Erickson sur les hypnoses de groupe : 
… l’induction d’une transe dans une situation de groupe, en dehors de cas exceptionnels, diminue le temps et les efforts nécessaires et permet un entraînement de meilleure qualité et plus rapide d’un sujet donné. Même les sujets qui résistent à l’hypnose en groupe réagissent beaucoup plus facilement en privé après avoir observé une transe en groupe….
.....L’approche de groupe est une manière efficace d’accomplir tout cela, même si elle semble demander du temps et être assez laborieuse.
On en obtient toujours des résultats profitables. Cela engendre une attitude favorable et positive vis-à-vis de l’hypnose, permet d’obtenir de nouveaux sujets qui pourront servir dans l’avenir, dissipe les peurs, les doutes et les idées fausses, et développe chez les futurs patients un sentiment de confort et de confiance des plus utiles et des plus satisfaisants vis-à-vis de l’hypnose.
Milton Erickson / extrait de “ L’intégrale des articles de Milton Erickson volume IV “ édition Satas

Voilà l’avis d’un grand nom de l’hypnose française sur les hypnoses de groupe, Léon Chertok :
́Léon Chertok
L’hypnose de groupe est le procédé qui consiste à hypnotiser plusieurs sujets en même temps.
Dès la fin du XVIIIe siècle, à l’époque du magnétisme animal, Mesmer et Puységur opéraient sur des groupes de malades. Plus près de nous, au début du xxe siècle, l’hypnose de groupe a été largement utilisée par Wetterstrand (1899) en Suède, Van Renterghem (1907) en Hollande, etc.
Le premier intérêt que présente l’hypnose de groupe est de faire gagner du temps. Par exemple, on pourra préparer de cette façon des groupes de femmes enceintes d’après la méthode hypno-suggestive (Ambrose et Newbold, 1956 ; Kroger et Freed, 1951 ; Donignevitch, 1955 ; Zdravomyslov, 1930)…
…. L’hypnose de groupe sert également à des fins expérimentales pour sélectionner les bons sujets. Elle permet en outre d’améliorer l’hypnotisabilité de certains des membres du groupe, d’abord en leur proposant l’exemple des meilleurs sujets, ensuite en les faisant bénéficier du facteur rassurant que constitue le groupe en lui-même.
Léon Chertok /“ L’hypnose “ édition petite bibliothèque Payot

 

Apprentissage de l’autohypnose en groupe

L’hypnose suscite un engouement grandissant dans les soins. L’autohypnose est l’hypnose appliquée à soi-même.
Il s’agit d’induire une transe personnelle à travers ses propres suggestions. La transe correspond à un phénomène dissociatif naturel généralement défini comme un état de conscience modifié. Celui-ci engendre des indices corporels et psychologiques observables de l’extérieur. Partant du principe reconnu qu’il est impossible d’hypnotiser une personne contre sa volonté, nous pouvons considérer que, d’une certaine manière, toute hypnose est autohypnose.
Le groupe semble être un setting favorable à l’apprentissage de cette technique.
Il est envisagé comme un espace de transfert de compétences dans lequel les thérapeutes mettent sur pied un cadre favorisant la transmission des outils d’autohypnose.

Outre l’expérimentation de la transe hypnotique, les participants prennent conscience des états de transe naturelle provoqués et entretenus par des activités quotidiennes. Il s’agit de mieux identifier et utiliser un état que nous connaissons tous.
.
La phase zéro et la phase un se pratiquent dans le groupe. Les hypno thérapeutes induisent des transes chez les participants. D’abord sur un seul mode, puis sur des modes variés (fixation
visuelle, respiration, fixation du pouce, huiles essentielles…). L’entraînement se poursuit selon les demandes et besoins des participants.

induction en pratique
L’induction est un ensemble de méthodes ouvrant la porte à la transe. Elle consiste à faciliter la focalisation de l’attention, modifiant ainsi la perception des stimulations de l’environnement et des sensations internes. Le stimulus utilisé pour l’induction est généralement monotone. Il s’agit de déterminer, par un diagnostic sensoriel, où se situe la personne sur l’échelle VAKOG (tableau 2).
difficultés
Dans l’animation d’un groupe d’apprentissage de l’autohypnose, deux difficultés centrales émergent : l’attention du thérapeute doit être partagée entre tous les participants et les techniques doivent être variées et adaptées à chacun. Cela est rendu possible par des conduites thérapeutiques telles que la partialité multidirectionnelle, des suggestions ouvertes et la proposition d’alternatives.
Il appartient à l’hypno thérapeute d’offrir aux participants la possibilité d’expérimenter plusieurs portes d’entrée en transe afin de découvrir son ou ses canaux privilégiés.
Tout le VAKOG est exploré.
conclusion
La pratique régulière de l’autohypnose peut engendrer de multiples bienfaits sur l’état de santé général de la personne.